21 mai 2018

Conseil d'arrondissement du 16 mai 2018

Le 16 mai 2018 à 18 heures s'est tenu en mairie le Conseil d'arrondissement de la Croix-Rousse. 

Des projets de délibération étaient soumis au vote consultatif du Conseil (voir les documents publics). 

Parmi les dix-neuf projets de délibération accessibles dans les délais légaux (5 jours - 791 pages), nous sommes intervenus sur six dossiers

Présenté par Mme Sylvie Palomino : 

4-18-502-28168 - Programmation financière 2018 au titre du projet éducatif de territoire PEDT de Lyon (volet extra-scolaire) Attribution de subventions de fonctionnement à des structures pour un montant total de 318 573 euros - Direction du Développement Territorial.

Marie Guyon est intervenue en ces termes : "Comme d’habitude, alors qu’ils vont être en première ligne dans l’application de cette réforme, les arrondissements ne sont pas sollicités pour rendre un avis sur cette délibération (NDLR : la délibération 28274 ne sera examinée qu'en Conseil municipal). Outre le tarif de la pause méridienne (0,80 à 7,30 €), trois tarifs sont proposés : - période 16h45 à 17h30 dénommée "Après la classe" avec un tarif annuel de 10 à 70 € suivant le quotient familial - période 17h30 à 18h30 dénommée "La fin d’aprèsm’" avec un tarif horaire allant de 0,57 à 5,77 € soit sur une base de 36 semaines d’école, de 2,28 € à 23,08 € par semaine et de 82,08 à 830,88 € par an ; il n’est pas précisé si l’engagement est quotidien, hebdomadaire, mensuel, trimestriel ou annuel - mercredi matin dénommé "Les ateliers du mercredi" avec un tarif pour les 3h allant de 1,05 à 5,88 € soit de 37,80 à 211,68 € par an. Pour un enfant qui souscrirait à l’ensemble des temps périscolaires, le tarif annuel irait de 245,08 à 2 163,76 €. Rien n’est indiqué concernant la possibilité d’un retour éventuel d’enfants à 13h30 et sur une éventuelle tarification. Il semble important de demander pour chaque temps périscolaire la base de prévision en nombre d’enfants et donc le budget prévisionnel de chacune de ces activités. Il paraît également opportun de demander si une hausse tarifaire de la pause méridienne est prévue au 1er janvier 2019".

Présenté par Mme Virginie Varenne : 

4-18-498-28171 - Programmation 2018 au titre du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance Attribution de subventions de fonctionnement à différentes associations pour un montant total de 179 926 euros - Direction du Développement Territorial. 

Marie Guyon est intervenue en ces termes : "quid des problèmes de sécurité sur la Croix-Rousse ? Des  statistiques? Nous notons une disparité de subventions : 1000€ pour une association qui va prendre en charges les personnes qui sortent de prison, 7000€ pour une association qui va faire de la prévention sur le comportement des jeunes". 

Présenté par Mme Dounia Besson : 

4-18-505-28172 - Programmation financière 2018 au titre du développement et de l'animation des jardins citoyens et partagés Attribution de subventions de fonctionnement à différentes associations pour un montant de 83 250 euros - Direction du Développement Territorial. 

Marie Guyon est intervenue en ces termes : "Pour le Clos Carret, qu'en est-il de la concertation, à la suite à la réunion du 28 avril qui fut assez houleuse ? "

Présentés par Jean Truc : 

4-18-507-28265 - Participation financière à la production de logement social Autorisation de signature de conventions Adaptation de l'opération 60059005 Affectation complémentaire dune partie de l'autorisation de programme 2015-3, programme 00016 - Direction de l’Aménagement Urbain

Sur cette délibération, je suis intervenu pour donner - avec mes colistiers - un avis défavorable, compte tenu du projet relatif au 1 bis rue Aimé Boussange et de la destination faite au tènement de l'îlot de la Poste (derrière l'ancienne poste). Au-delà de la question de la concentration des logements sociaux (nous sommes défavorables à un taux IRIS supérieur à 25%), j'ai regretté "que nous n'utilisions pas ce terrain à d'autres fins". "Nous avons une opportunité quasiment historique de mettre en place un espace vert au cœur de la Croix-Rousse et nous la laissons passer !". 

Il est en effet étonnant de constater l'écart entre le discours (vive la verdure) et la pratique (vive le béton). La réponse selon laquelle il n'y aurait pas de sens à faire un espace vert à côté de l'esplanade du Gros-Cailloux n'est pas acceptable quand on entend les mêmes expliquer qu'on ne peut surélever le gros caillou puisqu'il est posé sur un toit de parking ! Que de contradictions ! 

Par deux fois, David Kimelfeld m'a proposé de faire un tour avec lui pour me montrer les erreurs urbanistiques des années 90. Ce serait avec plaisir. S'il confirme son invitation, je lui promets de lui montrer par la même occasion les erreurs urbanistiques des années 2018-2020, afin qu'il évite de les commettre. 


4-18-508-28348 - Travaux de mise en sécurité du bâtiment C de l’Internat Favre suite à arrêté du Maire de Lyon du 12 février 2018 - 86, rue Chaziere à Lyon 4e - 

Lancement de l’opération n°04029XXX - Affectation d’une partie de l’AP n° 2015-14, programme 20020 - EI 04029 - Direction de la Gestion Technique des Bâtiments. 


Sur cette délibération, je suis intervenu en ces termes : 

"Sur 791 pages de rapport, j'ai lu attentivement cette délibération sur l'ancien Internat Favre, fermé pour des raisons financières et où vous avez placé finalement une nouvelle structure d'accompagnement de l'enfance (l'Association Départementale des Pupilles de l'Enseignement Public). Aujourd'hui, on apprend que le bâtiment central menace ruine et présente des risques pour son environnement. Vous proposez de dépenser 250 000 euros pour pouvoir le sécuriserJ'aurai trois questions et une remarque.

Qu'est-ce qui aurait déclenché ces désordres soudain ? Rien n'était observé du temps de l'Internat ? Quelle chance !

Quels impacts pour les structures environnantes type association et ferme pédagogique (à noter que poules, vaches et cochons ne sont pas encore sur site) ? 

Au-delà, quel devenir pour ce bâtiment remarquable, témoignage des préoccupations sociales d'un ancien maire de Lyon (Edouard Herriot) dans la lignée d'un Childebert et de son Hospice des Pauvres à Lyon (L'Hôtel-Dieu) ?

Quel devenir pour ce tènement, dans le contexte d'une politique assumée de densification  par la Métropole (que David Kimelfeld préside désormais).

Une remarque : notre groupe a demandé la constitution d'une mission d'informations sur la politique patrimoniale et foncière de la Ville : on espère que cela vous permettra de nous éclairer sur ces questions.  

Dans tous les cas, nous resterons très attentifs au devenir de ce tènement".

Pour tout dire, je ne pensais pas déclencher une telle exaspération chez notre édile. David Kimelfeld m'a vertement qualifié de "faux naïf" et accusé de vouloir faire peur aux électeurs dans la perspective des prochaines municipales. Que sait-il de mes intentions ? Ne doit-on pas poser une question pour obtenir une réponse, en l'absence d'informations claires ? A-t-on le droit d’émettre l’opinion selon laquelle la conduite des affaires locales traduit une politique de densification urbaine de la Croix-Rousse ? Parmi les réponses qui m'ont été faites, l'une nous donna suffisamment satisfaction pour que nous donnions un avis favorable sur cette délibération dans la mesure où "ce foncier restera un foncier d'intérêt général". 


4-18-509-Mairie du 4ème - Approbation du compte administratif.

Nous nous sommes abstenus, comme chaque année, notre groupe n'ayant pas voté le budget municipal.  

La séance a été levée vers 19h30 heures.

13 mai 2018

Rétrospective hiver 2018



8 mai - Près de 160 000 euros collectés pour le renouveau du Musée des Tissus.
Il reste quelques heures pour contribuer. Pour ce faire, cliquez =>  ICI



2 mai - Lu dans le Progrès de Lyon : sidérant



26 avril - Interview du Progrès de Lyon sur le projet de construction de l'îlot de la Poste



25 avril - A la rencontre d'Hervé Morin, président du parti Les Centristes , avec Denis Broliquier, maire du 2 ème arrondissement de Lyon. 



21 avril - Aux Brandons de la République des Canuts, avec ma colistière Marie Guyon




7 mars - Suite des travaux du Collectif Canutopie : désignation d'un porte-parole



6 mars - En Commission des finances et des ressources humaines de la Ville de Lyon



31 janvier - Aux vœux de mon Groupe Ensemble Pour Lyon avec Stéphane Guilland